🤨Collaborateurs, actionnariat, locaux: tout pose question chez AIF/Wattpark !

In 2) Le Projet Wattpark

⏩ RĂ©sumĂ© de l’article

Mais qu’y a t’il vraiment dans Wattpark ? Actionnariat, valorisation, salariĂ©s et locaux: je vous prĂ©sente les vĂ©ritables chiffres et actifs d’All In Factory et du projet de bornes Wattpark…

Apports des fondateurs et valorisation

La société a été crée en janvier 2017 par David Cuisinier, Marc Lepage et David Leguide afin de créer et commercialiser une borne de recharge intelligence appelée Book & Plug (qui devient WattPark en décembre 2018) ainsi que de fabriquer un détecteur de métaux innovant.

Afin de rassurer les banques et investisseurs, j’ai accepté de confier à All In Factory la gestion de mon fond de commerce « détecteurs de métaux » (La Boutique du Fouilleur). Ceci a permis à All In Factory de générer 2073000€ de chiffre d’affaire en 2018. Jusqu’à 2021 AIF n’a jamais rien produit, qu’il s’agisse de détecteur de métaux ou de bornes de recharge.

Je suis l’un des 3 fondateurs d’AIF avec Marc Lepage et David Leguide. A droite une photo au sortir d’un RDV chez Total qui nous conviait Ă  son groupe de travail sur les bornes de recharge dès 2018 et nous avait dĂ©cernĂ© un prĂŞt de 350000eur avant de se retirer du projet. La gĂ©rance a tout fait pour effacer mon nom du projet allant jusqu’Ă  me remplacer comme fondateur par Bertrand Lepage son fils 🙂

Marc Lepage et David Leguide n’ont pas apportĂ© le moindre centime se contentant d’amener leur sociĂ©tĂ© IDFR ainsi que ses dettes qui est absorbĂ©e dans All In factory via une transmission Universelle de Patrimoine en 2018.

Grâce Ă  ce chiffre d’affaire et Ă  la soliditĂ© du fonds de commerce de La Boutique du Fouilleur, All In Factory a convaincu plusieurs actionnaires d’investir dans son capital pour un montant de 807000€ en aout 2018. Les 3 actionnaires ont cĂ©dĂ© en Ă©change de ces capitaux, 25% de leurs parts, les portant de 33% Ă  25% chacun. La valorisation d’All In Factory Ă  ce moment-lĂ  est de 4×807.000€=3.200.000€.

Actionnariat

Parmi ces actionnaires on trouve, WISEED la principale plateforme de Crowdfunding en France qui a levé 410849€ auprès de 500 petits porteurs. On trouve également Gonzague Dejouany qui a investi personnellement et via sa société Nesting ainsi que son ami Florent Roller et sa société Bellalui. Enfin on trouve la société SFINE

SFINE, est l’acronyme de Société de Financement de l’Innovation en Essonne. Elle regroupe des chefs d’entreprise essonniens.

Les statuts de cette sociĂ©tĂ© nous apprennent qu’elle est gĂ©rĂ©e par Eric Valat qui en est le 1er actionnaire. Pierre Violante en est le 2eme actionnaire. C’est ce dernier, juge au Tribunal de Commerce d’Evry qui a accordĂ© Ă  la SARL de presse de Marc Lepage le statut de protection lui permettant d’obtenir pour 0€ 50% des droits sur la marque Le Fouilleur…Les mises Ă  jour des statuts nous apprennent Ă©galement que les associĂ©s de Sfine on l’habitude de se transfĂ©rer (porter ?) leurs parts. Il est donc difficile de savoir le degrĂ© de dĂ©tention du capital de chacun des actionnaires de Sfine. Eric Valat et Cyril Reinhard sont ainsi associĂ©s dans la sociĂ©tĂ© IDOPIC, Alain Beaujan et Pierre Violante en sont de mĂŞme dans la sociĂ©tĂ© de programmation Oriance, Sonia Arrouas et Dominique Valade idem dans la sociĂ©tĂ© Air Water Concepts…

En septembre 2020 j’ai découvert que Pierre Violante n’était pas le seul membre de SFINE qui était juge au TC d’Evry. SFINE compte 4 juges sur ses 45 actionnaires dont Sonia Arrouas la présidente du tribunal d’Evry et Eric Valat lui-même juge. Lucien Gattino 4ème actionnaire de SFINE est lui aussi juge à ce tribunal. L’associé de Sonia Arrouas dans sa société Air Water Concept, Dominique Valade est également titulaire de parts dans Sfine. Jusqu’au 31/12/2018 ces 4 juges actionnaires de Sfine sont en fonction au TC d’Evry.

La fameuse sociĂ©tĂ© SFINE qui regroupe 4 juges du TC d’Evry. Ce conflit d’intĂ©rĂŞt fait l’objet d’un signalement et d’une plainte.

Pierre Violante et Alain Beaujan ont été missionnés pour participer au développement des la partie electronique des bornes Wattpark. Eric Valat quant à lui est depuis septembre 2020 directeur de la Stratégie chez All In Factory et en devient salarié.

En 2019 et 2020 de nouvelles de fonds ont eu lieu via des Obligations Convertibles en Actions. La sociĂ©tĂ© SFINE a augmentĂ© sa participation dans All In Factory. Gonzague Dejouany et ses amis ont fait de mĂŞme. Les salariĂ©s d’All In Factory, les familles et amis de Marc Lepage et David Leguide ont Ă©galement souscrit ces OCA pour un montant de 239090€. Voici la liste des actionnaires d’AIF mise Ă  jour; il s’agit pour l’immense majoritĂ© de proches et des familles Lepage et Leguide.

2021: la gérance redirige tous les actifs dans une autre société !

Le 22/12/2020, Marc Lepage a crĂ©e une autre SAS appelĂ©e WattPark ayant mot pour mot les mĂŞmes statuts qu’All In Factory et domiciliĂ©e Ă  la mĂŞme adresse que cette dernière. En septembre 2021, Wiseed lance une nouvelle de fonds non pas pour All In Factory mais pour Wattpark provoquant l’incomprĂ©hension des 500 premiers souscripteurs de 2018 a qui l’on demande « de remettre au pot Â».Cette nouvelle sociĂ©tĂ© est officiellement valorisĂ©e Ă  4.500.000€ par Wiseed. La gĂ©rance d’AIF explique que ce « pure player » sera en charge de la commercialisation de la borne, et qu’AIF elle n’Ă©tait lĂ  que pour la dĂ©velopper.

Les statuts des deux sociétés sont les mêmes.

C’est bien Ă©videmment un nouveau mensonge de Marc Lepage et David Leguide; les objets des statuts des 2 sociĂ©tĂ©s sont mot Ă  mot les mĂŞmes prĂ©voyant chacun la vente et la distribution de ses produits et services. Je consacre ici un article dĂ©taillĂ© Ă  ce transfert des actifs d’AIF Ă  Wattpark. Comment la sociĂ©tĂ© Wiseed pourtant au courant de tout cela a t’elle pu laisser faire et cautionner la 2eme levĂ©e de fons de 1.5m d’euros sur Wattpark qui contribue Ă  spolier les 500 premiers Wiseeders ayant souscrit Ă  la première levĂ©e en 2018 ?

CriblĂ©e de dettes et de procĂ©dures lĂ©gales Ă  venir, ses maigres actifs ont tous Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©s Ă  Wattpark au cours de 2021 et l’actionnariat d’AIF dans Wattpark se voit progressivement diluĂ©. En 2020, AIF comme pour ses comptes 2019 a demandĂ© Ă  la prĂ©sidente du TC d’Evry (actionnaire d’AIF rappelons-le encore une fois) un dĂ©lai pour le dĂ©pĂ´t de ses comptes et la tenue des AG qui se tiennent au 31/12; ainsi pendant les congĂ©s, les actionnaires qui Ă©ventuellement se poseraient des questions, n’en sont que moins motivĂ©s compte tenu des prĂ©occupations affĂ©rentes au fĂŞtes de fin d’annĂ©e. Bien entendu ces dĂ©lais sont Ă  a chaque accordĂ©s par Mme Arrouas Ă  ses amis actionnaires…

En noir les salariĂ©s d’AIF, en blanc les consultants et autres figurants…

Salariés et collaborateurs

Afin de bien comprendre que la gĂ©rance ne fait appel qu’Ă  des proches (famille, amis ou actionnaires) comme salariĂ©s ou fournisseurs et ce afin que ces derniers ne rĂ©vèlent pas le pot aux roses, je vous invite Ă  consulter cet article dĂ©diĂ© aux soutiens et salariĂ©s qui profitent tous du festin Wattpark. Voici un rĂ©sumĂ© de l’Ă©volution des embauches dans le projet.

Jusqu’à mon licenciement en mai 2019, le projet Wattpark était géré par Marc Lepage pour la partie technique, David Leguide pour la partie financière et moi-même gérant toute la partie marketing/vente/communication.

Le développement du prototype avait été confié à AXANDUS, une société domiciliée à Nantes qui a livré un prototype permettant de recharger un véhicule et de déclencher l’ouverture de la borne via une application. Marc Lepage a brusquement décidé d’arrêter sa collaboration avec AXANDUS alors que tout se passait au mieux.

En janvier 2019, il a embauché Mr JL qu’il a rencontré via AXANDUS et qui est un expert dans le domaine des processeurs afin de réaliser la partie électronique. C’est le seul ingénieur de métier ayant fait partie des effectifs. En mai 2020, alors qu’aucune borne n’est finalisée, qu’aucun prototype n’a été officiellement lancé, JL est licencié sans ménagement. Il fait d’ailleurs valoir ses droits devant le tribunal prudhommales.

En avril 2019, alors mĂŞme que je n’étais pas encore licenciĂ©, Marc Lepage a nommĂ© un de ses amis de longue date, Sylvain Thenault Gerin comme directeur marketing alors que l’expĂ©rience de ce dernier dans ce domaine est plus que limitĂ©e. Sans produit Ă  vendre, sans salon professionnel auxquels participer Ă  cause de la crise sanitaire, la mission de Mr Thenault Gerin parait plus que limitĂ©e. Pourtant il n’a jamais Ă©tĂ© licenciĂ© malgrĂ© le retard du priojet de pres de 3 ans et les grandes difficultĂ©s de trĂ©sorerie rencontrĂ©es par la sociĂ©tĂ©. J’ai dĂ©couvert qu’il avait travaillĂ© en 2009 Ă  Saclas, le village de Marc Lepage, dans une entreprise dont David Leguide Ă©tait le gĂ©rant Yellow Submarine.

Concomitamment Ă  mon licenciement le 19 avril 2019, Marc Lepage a engagĂ© une consultante Ressource Humaine qui venait de crĂ©er sa sociĂ©tĂ© en 2018 afin de rendre la sociĂ©tĂ© conforme aux lois sociales en vigueur et afin de procĂ©der Ă  des embauches. Pour cela, Mme Almeiras Ă©marge Ă  2500€ par mois. En 2 ans et demi, la sociĂ©tĂ© n’a procĂ©dĂ© qu’à l’embauche d’une assistante administrative, Ă  un alternant. All In Factory a rĂ©coltĂ© 2 procĂ©dures prudhommales et une mise en demeure de la CNIL ; 2 autres salariĂ©s ont Ă©galement Ă©tĂ© licenciĂ©s sans raison. Mme Almeiras sa Ă©galement proposĂ© Ă  un autre salariĂ© de signer un contrat de travail antidatĂ©, ce que ce dernier a refusĂ©. Pour ce travail, Mme Almeiras a rĂ©coltĂ© 30x2500eur=75000€…Rappelons que Mme Almeiras ne rĂ©alise pas le fiches de paie, elle est simplement consultante RH. Madame Almeiras apparait encore en septembre 2021 dans la nouvelle vidĂ©o promotionnelle de Wattpark, c’est qu’elle fait toujours partie des collaborateurs.

Après le dĂ©part de JL en mai 2020, la sociĂ©tĂ© ne dispose plus d’ingĂ©nieurs. C’est ce moment que choisit Marc Lepage pour embaucher son fils, webmaster de profession en tant que « directeur digital et marque Â». Il faut savoir que j’ai crĂ©e plus de 100 sites internet (dont ceux de la Boutique du fouilleur qui gĂ©nĂ©rent 15m de chiffre d’affaire par an) et que j’ai laissĂ© Ă  All In Factory 1 sites internet bilingue avec animations 3D et videos. Apparemment, la prioritĂ© n’est pas de commercialiser et donc d’embaucher techniciens et ingĂ©nieurs…Marc Lepage explique mĂŞme dans une vidĂ©o qu’il a crĂ©e la sociĂ©tĂ© AIF pour pouvoir travailler avec ses enfants (sic).

En septembre 2020, Marc Lepage embauche en contrat d’alternance Maxime Aniecole comme « chef de produit marketing digital Â». Le CV de ce monsieur nous apprend que son expĂ©rience dans ce domaine est nulle puisqu’il a Ă©tĂ© auparavant vendeur chez Darty et H&M mais Ă©galement charge de la communication(en stage pendant 4 mois) Ă  la mairie d’Angerville ou sa maire est adjointe au maire. C’est ce mĂŞme maire, Johan Mittelhauser qui est prĂ©sident de la communautĂ© de commune de l’Etampois et l’un des premiers fans du projet WattPark ; c’est cette communautĂ© de commune qui est le bailleur de mes locaux Ă  Saclas, et c’est Ă©galement Ă  cause de lui que j’ai dĂ» me rĂ©soudre Ă  dĂ©mĂ©nager. En 2017, All In Factory a eu une très mauvaise expĂ©rience avec un Ă©lève en alternance ; Marc Lepage et David Leguide s’étaient jurĂ© de ne plus faire appel Ă  ce genre de contrats. Pourquoi avoir besoin de deux « webmaster Â» pour gĂ©rer un simple blog avec une boutique en ligne contenant un seul produit ?

Les procĂ©dures judiciaires rattrapant David Leguide et les demandes de saisies s’accumulant, ce dernier disparait soudainement des effectifs de la sociĂ©tĂ© entre septembre et dĂ©cembre 2020. Pourtant il est bien toujours lĂ  comme en atteste sa prĂ©sence sur plusieurs salons comme celui de Poitiers en 2021 et le speed dating Allianz en novembre 2021. En septembre 2020, le juge Eric Valat est embauchĂ© par All In Factory en tant que directeur de la stratĂ©gie d’All In Factory ; il se prĂ©sente Ă©galement comme directeur gĂ©nĂ©ral en lieu et place de David Leguide. Rappelons qu’Eric Valat est juge au Tribunal Commercial d’Evry jusqu’au 31/12/2018 et qu’il est surtout prĂ©sident de Sfine l’un des principaux actionnaires d’Al In Factory…Le CV d’Eric Valat nous apprend qu’il n’a pas de compĂ©tence particulière utile au projet borne, ce dernier ayant dĂ©sespèrent besoin d’ingĂ©nieurs et pas d’un obscure directeur juridique…

Sans technicien ni ingĂ©nieurs, il parait de plus en plus improbable qu’All In Factory puisse enfin commercialiser sa borne ; pourtant ce n’est pas ce qui empĂŞche Marc et Bertrand Lepage d’annoncer 10000 Ă  20000 commandes et ce depuis 2020 avec un objectif rĂ©pĂ©tĂ© et assumĂ© de production de 1000 bornes par jour…

En réalité il y a bien un ingénieur depuis le 9/12/2021, Jean de Bailliencourt, tout juste diplômé de l’ICAM dont c’est la 1ère expérience professionnelle. Compte tenu de l’ambition et du retard du projet, je m’interroge sur le choix d’un tel profil inexpérimenté. Une rapide enquête montre que Jean est le fils de Ghislain l’un des actionnaires de SFINE…

La 2ème levĂ©e de fonds Ă©tant effective, WattPark embauche Lucas Berchadsky, un copain de promotion ESSCA de Bertrand Lepage. Les embauches promises se transforment alors en offre de stage…

En rĂ©alitĂ©, depuis 2019 la gĂ©rance n’aura embauchĂ© et fait appel qu’Ă  des proches ou actionnaires. Le seul « étranger » Ă  tout ce système fut JL, qui fut rapidement licenciĂ©. Pourtant je rappelle que Sandrine Almeiras, une « coach RH » Ă©marge Ă  2500eur par mois depuis avril 2019 pour ces « embauches ».

Encore un stagiaire graphiste et un autre rĂ©dacteur web pour aider le pauvre Bertrand Ă  mettre Ă  jour quelques pages de son blog ? C’est d’autant plus bizarre qu’AIF a confiĂ© en 2021 la rĂ©alisation de ses plaquettes (avant je m’acquittais de cette tache) Ă  une agence de com’ tenue bien entendu par un de ses actionnaires ! Mais oĂą sont donc les ingĂ©nieurs, les techniciens de production et d’assemblage 🙂

Comment se contenter d’un piteux hangar Ă  la campagne en lieu et place des 2 usines censĂ©es produire 1000 bornes par jour

Pour produire 1000 bornes par jour, imaginez la taille d’usine requise et surtout son cout; le 9/1/2020 annonçait ouvrir 2 usines pour cela. Les locaux actuels d’All In Factory dans le village de Saclas sont en complet dĂ©calage avec les objectifs affichĂ©s par la sociĂ©tĂ©. Pourtant ils viennent d’être acquis en juillet 2020 via une SCI dont Marc Lepage possède 51% des parts et All In Factory seulement 49%…All In Factory dispose d’une option d’achat des parts de Mr Lepage Ă  condition que la caution bancaire de Mr Lepage auprès de l’établissement bancaire soit supprimĂ©e. Ceci permet Ă  Mr Lepage en cas de problème de faire reporter la charge des des Ă©chĂ©ances du prĂŞt qu’il a consenti sur AIF uniquement…Marc Lepage est gĂ©rant et actionnaire majoritaire avec David Leguide (ils ont Ă  deux 2, 50% des parts) d’All In Factory, ils ont donc tout pouvoir pour voter cela et ce ne sont pas les juges de SFINE qui vont les en empecher.

En lieu et place d’une voir deux usines promises de longue date par la gĂ©rance, AIF propose un atelier artisanal. Le bras articulĂ© ne fonctionne pas, c’est juste pour rendre la photo plus crĂ©dible 🙂

Les locaux d’AIF se situent dans un bâtiment de 2 Ă©tages. Le rez-de-chaussĂ©e est occupĂ© par le stock de « culs de poule » (cache mĂ©tallique des bornes reçus dès juillet 2019 et qui prennent la poussière depuis lors), quelques trĂ©teaux et machines obsolètes. Les diverses photos font peine Ă  voir pour une sociĂ©tĂ© affichant une telle ambition. Pour ce qui est du 1er Ă©tage, c’est tout autre chose. Marc Lepage s’est amĂ©nagĂ© un espace ouvert de 200m² ou quelques bornes colorĂ©es sont visibles (mais ne sont pas reliĂ©es).

A l’entrée, camouflés par les mauvaises herbes, au milieu de plaques OSB et parpaings non ravalés trône une magnifique porte en metal affublée du logo Solar Impulse, ce label obtenu par All In Factory que la société n’a de cesse de mettre en avant et ce malgré le peu de chose qu’il signifie.

Les locaux d’AIF / Wattpark vus de l’extĂ©rieur…au RDC un atelier qui rĂ©vèle l’amateurisme du projet, Ă  l’Ă©tage par contre c’est autre chose. Marc Lepage s’est construit un très bel « open space » Ă  la mesure de son Ă©go qui contraste avec le RDC, un comble quand on sait que c’est ce qui se trouve justement en bas qui est censĂ© gĂ©nĂ©rer du chiffre d’affaire.

🎓 Apprendre des erreurs…

Chiffre d’affaire proche du nĂ©ant, collaborateurs et fournisseurs dont le travail et les Ă©moluments posent question, actionnaires pris dans des conflits d’interet, usine inexistante, fausses factures et redressement: tous ces Ă©lĂ©ments devraient amener certains soutiens Ă  auditer la gĂ©rance d’AIF. Un banquier qui se contente d’un bilan, un investisseur qui se contente d’un beau Powerpoint agrĂ©mentĂ© de tableaux financiers, des Ă©lus et organismes locaux qui se content de bornes non fonctionnelles posĂ©es sur une table, des associĂ©s comme moi qui se basent sur les promesses de pseudos experts….tout le monde peut se laisser berner… Toutefois, quand des documents prouvant la supercherie sont envoyĂ©s aux actionnaires, Ă©lus et organismes locaux sans oublier les banques, que le passif de multirĂ©cidiviste des deux prĂ©dateurs est mis en exergue, alors continuer Ă  se laisser berner n’est plus une erreur, mais devient une faute. C’est d’autant plus grave que certains actionnaires comme Christophe Bongars sont censĂ© dĂ©fendre les intĂ©rĂŞts de plus de 500 petits porteurs. Quid des banques qui se montrent plus que dĂ©sinvoltes dans la gestion de l’argent public ?

You may also read!

la cours d'appel de paris condamne Wattpark

1ERE VICTOIRE ! Wattpark condamné en appel à me verser 191.400€

Par arrêté du 9/11/2023 visible ici, la Cour d'appel de Paris a condamné la société AIF WATTPARK à me

Read More...
marc lepage david leguide faux

đź‘€Les faussaires sont chez WATTPARK

⏩ Résumé de l'article Acheter un juge consulaire, c’est facile, c’est pas cher, et ca peut rapporter gros… Acheter

Read More...

Au Tribunal des Prudhommes d’Evry les bananes poussent Ă©galement très bien !

⏩ Résumé de l'article Comme c'est déjà le cas avec le tribunal de commerce d'Evry, les actionnaires d'AIF sont

Read More...

Leave a reply:

Mobile Sliding Menu