🏛 Alerte aux Micmacs en série à Saclas

In 4) Prédateurs et soutiens, Les soutiens, Uncategorized

⏩ Résumé de l’article

La femme de Marc Lepage est 1ère adjointe dans le village de Saclas. Elle use de ses prérogatives pour faire la promotion de la société de son mari et obtenir des passe-droits notamment en matière d’urbanisme. Malgré les promesses non tenues de la société AIF notamment quant à la livraison de bornes au village et la création d’emplois dans la vallée, Annie Lepage, future maire du village, continue son petit bonhomme de chemin avec le soutien de certains élus si bien qu’un collectif de citoyens s’est monté pour que le droit prévale sur les passe-droit.

La vallée de la Juine serait-t-elle devenue la Silicon Vallée Essonnienne grâce à la société All In Factory et son projet de bornes de recharge Wattpark installé à Saclas ? Les belles promesses d’emploi et d’usine de Marc Lepage faites aux élus seront elles un jour tenues ? Qu’en est il vraiment des affaires des époux Lepage et de l’état d’avancement réel du projet Wattpark ? Et c’est quoi ces histoires de constructions sans permis, de collectifs de citoyens et de passe droit accordés aux Lepage …

Fama Volat: la renommée vole disait les romains…ici point de rumeurs mais des faits tous vérifiables Cet article, et de manière générale ce blog, vont vous aider à y voir plus clair grâce à la mise en ligne de plus de 120 pièces et ses répercutions pour vous, habitants de Saclas. Certains mots sont surlignés ou colorés en rouge (selon votre navigateur); il vous suffit de cliquer sur ce lien pour accéder aux preuves qui attestent de ce que j’affirme. La grande majorité de ces pièces (décisions de justice, KBIS de sociétés, articles de presse…) sont publiques et accessibles de tous.

Dans la presse, Marc Lepage essaie de faire croire que son fils a initié le projet avec lui…ce qui est bien entendu faux. Il n’est jamais intervenu à aucun moment de 2017 à 2019 et n’était même pas mentionné dans le business plan.

J’ai habité à Saclas pendant 5 ans, Marc Lepage était mon voisin et ami. De 2015 à 2020 mes sociétés étaient localisées à Saclas au Rurapole; j’y vendais des détecteurs de métaux. C’est donc tout naturellement que je m’adresse à vous pour vous faire part de ce que j’ai découvert et qui devrait vous intéresser.

Avant d’entrer dans le vif du sujet : pourquoi cet article ?

😈Marc Lepage a détourné 500 000eur de ma société et a abusé de ma confiance

J’ai habité à Saclas et y avait mes sociétés encore jusqu’à 2021. J‘ai été victime d’une tromperie de la part de Mr Lepage et de son associé qui ont détourné 500.000eur de mes entreprises.

J’ai découvert que je n’avais pas été la seule victime puisque14 sociétés ont été coulées par Mr Lepage et son associé en 10 ans. Ils ont également été condamnés et interdits de gérance. Je possède encore aujourd’hui 25% de la société All In Factory (AIF) qui gère le projet Wattpark et dont je suis l’un des 3 fondateurs. C’est un projet qui a déjà englouti plus de 4.5millions d’euros dont plus d’1 million d’argent public pour un résultat proche du néant. Marc Lepage était mon voisin et ami avant d’être mon associé; sa femme et lui se sont immiscés dans ma famille et ont attendu plusieurs années pour mener leur triste plan à bien et dévoiler leur vrai visage, celui de prédateurs multirécidivistes sans scrupule croyant bénéficier d’une toute puissante impunité…

🤥Les mensonges du projet bornes de recharge Wattpark qui a déjà englouti 4.5millions d’euros dont 1million d’argent public

Beaucoup de choses fausses ont été annoncées au sujet de ce projet de bornes de recharge par Mr Lepage comme je le démontre tout au long de ce blog. Tout le monde a entendu parler de ces bornes ou a lu des articles depuis 2018 dans la gazette du village, pourtant, en avril 2022 personne ne les a encore vu fonctionner…J’ai dénoncé cela dès 2019 et ai immédiatement été expulsé des organes de la société AIF puis licencié sans aucune raison. J’ai pu heureusement expulser Marc Lepage et récupérer ma société de vente, récupérant ainsi mes locaux situés au Rurapole à Saclas.

📢 Cliquez ici pour voir comment j’ai réussi à mettre Marc Lepage dehors et récupérer ma société

Hélas le projet « bornes » perdure et entretient un ecosystème qui permet à Marc Lepage, ses proches, sa famille et ses associés/juges et prestataires de vivre sur la « bête » en profitant de levées de fonds d’actionnaires mal informés et d’argent public; AIF n’a pas d’autres revenu puisqu’elle n’a encore rien produit depuis 2017 ! Je suis encore aujourd’hui actionnaire fondateur de la société AIF à hauteur de 25% et Marc Lepage tente par tout les moyens avec l’appui de ses juges actionnaires de me spolier de mes parts.

📢Cliquez ici pour voir les amis des Lepage, les membres de la famille, associés/juges et fournisseurs qui profitent du projet Wattpark

👨‍⚖️Un noyautage inédit de la justice essonnienne et des conflits d’intérêt avec des élus

J’ai également découvert que Mr Lepage et ses associés avaient noyauté la justice essonnienne avec des associés qui sont juges au tribunal de commerce d’Evry et aux prudhommes; parmi eux Sonia Arrouas la présidente du même tribunal également présidente de la corporation nationale des juges de tribunaux commerciaux: tous rendent des décisions de justice qui profitent à Mr Lepage et sa société AIF. Sonia Arrouas ancienne élu Front Nationale et conseillère personnelle de Jean Marie Lepen bénéficie d’une aura nationale sur tous les tribunaux de France. Facile dans ces conditions pour Marc Lepage et ses acolytes d’obtenir gain de cause au tribunal, quand les juges du tribunal de commerce et des prudhommes d’Evry sont vos associés ! J’ai déposé une plainte auprès du procureur rédigé avec l’aide de l’association ANTICOR pour ces faits.

📢 Cliquez ici pour faire connaissance avec Sonia Arrouas et voir comment elle a violé son serment de magistrat !

Eric Valat directeur général d’AIF salarié est juge au TC d’Evry jusqu’au 1er janvier 2019 et fait toujours partie du collège électorale, Pierre Violante est juge depuis 2017 à ce même tribunal; il est également prestataire d’AIF. Sonia Arrouas est la présidente de ce tribunal est également associée. Ci dessous Aranud Barroux est lui juge aux Tribunal des Prudhommes d’Evry ou j’ai également une procédure en cours. Tous sont actionnaire d’AIF via leur club d’investissement SFINE

Il existe également des connexions avec certains élus locaux qui méritent d’être étudiées: tous font partie de la même liste électorale à Arpajon…

📢Cliquez ici pour voir l’article dédié au conflit dédié aux Tribunaux Prudhommal et de Commerce d’Evry

🏛️Une mairie de Saclas à la solde des Lepage

Enfin, Mme Lepage épouse aimante de son mari utilise ses prérogatives de 1ère adjointe pour ouvrir, ou plutôt « enfoncer » des portes qui sont normalement fermées pour le commun des mortels. J’ai averti le maire de Saclas plusieurs fois ces dernières années, documents à l’appui: il n’a rien fait et tout ce micmac continue et s’amplifie même. Espérons qu’après avoir rendu publics ces faits, les choses changent et que le temps des passe-droit soit enfin révolu à Saclas. Mme Lepage ainsi que le fiston Lepage embauché depuis 2019 jouent un rôle actif dans ce projet et sont au courant du lourd passif de leur mari et de son associé bien avant AIF.

Le business des Lepage: condamnations, faillites, mensonges, vol et fraudes

🏆 Des professionnels de la liquidation de sociétés

Après être rentré en contact avec d’autres chefs d’entreprise victimes de Marc Lepage j’ai pu mettre en évidence les méthodes qu’ils utilisent presque à chaque fois. Marc Lepage le « technicien » est associé à David Leguide le « financier » depuis 2005. Le but est d’effectuer des levées de fonds pour des projets qui ne voient pas le jour comme ce fut le cas avec ma société et le projet détecteurs de métaux (500 000eur investis et détournés par Marc Lepage). Leur société IDFR a longtemps été immatriculée à Saclas rue de Méréville au domicile des Lepage; c’est elle qu’ils utilisaient pour leurs méfaits. Elle était endettée à plusieurs centaines de milliers d’euro mais a été reprise par AIF. Leur autre société Yellow Submarine, elle aussi liquidée rapidement était également immatriculée à Saclas entre 2009 et 2010 et on y retrouvait déjà l’un des salariés actuel, Sylvain Thenault Gerin

📢Cliquez ici pour découvrir le schéma de prédation récurent utilisé par Marc Lepage et son associé.

Chacun des 2 dirigeants a été interdit de gérance; ils ont donc alterné les périodes où ils ont dirigé cette société. On retrouve IDFR comme prestataire de toutes les sociétés coulées par Marc Lepage et David Leguide. A leur tableau de chasse on retrouve notamment une agence de voyage et sa holding qui réalisait entre 5 et 6 millions d’euros de Chiffre d’Affaire. Suite à cela, David Leguide sera condamné à 2 ans d’interdiction de gérance et laissera à l’URSAFF 413000eur de dettes…En 2018, David Leguide a également été foutu à la porte par son propre frère, gérant d’une importante société de services; rien ne l’arrête même pas la famille !

📢Cliquez ici pour voir les condamnations et le fabuleux tableau de chasse des faillites de Marc Lepage et David Leguide

👨‍🔬Marc Lepage n’a rien inventé…

David Leguide est aussi le directeur financier des entreprises de Dominique Mocquard un spécialiste de l’autopartage et de la mobilité électrique. David Leguide a fait rentrer Marc Lepage dans cette société afin d’assister le gérant et véritable inventeur, Dominique Mocquard (lauréat du concours Lépine) à déposer des brevets; Marc Lepage sera congédié très rapidement de cette société. Avant cela il n’avait d’ailleurs aucune expérience dans la mobilité électrique et l’automobile de manière générale. Marc Lepage se garde bien sur son CV remis aux banques et actionnaires de mentionner son expérience chez Dominique Mocquard. Les entreprises de Dominique Mocquard ont compté 50 salariés pour un chiffre d’affaire de 15millions d’euros. Tout a été détruit très rapidement. Une fois les sociétés liquidées, Marc Lepage s’est ensuite contenté de pomper les brevets et a repris les contacts de Mr Mocquard auprès de fournisseurs et du pole de compétitivité Moveo. David Leguide a été poursuivi dans cette histoire de banqueroute frauduleuse. Dominique Mocquard a bien failli tout perdre, mais grâce aux éléments que je lui ai fournis il a pu être blanchi tant sur le plan commercial que pénal. Dominique Mocquard est le véritable expert en electromobilité, il a d’ailleurs été embauché comme directeur du développement de Newmotion…leader Européen dès 2017 des bornes de recharge.

Le concept de borne partageable et monetisable existe depuis bien avant All In Factory Wattpark comme le prouve cet article publié en 2017 dans La Montagne.

Quant au 2ème projet Wattpark, le « Evalet de Parking » présenté en 2021 à Renault et Software Republic, il est de Dominique Mocquard comme vous pouvez le voir dans cette vidéo de 2013 dévoilant le projet Valet de Parking…Marc Lepage n’a même pas pris la peine de changer de nom !

🚨Détournements, fausses factures, crédits impôts recherches frauduleux, documents falsifiés rien ne les arrête !

En 2019 Marc Lepage a tenté de forcer un de mes salariés à signer un contrat de travail antidaté. Ce dernier a refusé et a été forcé à partir. Le 1er compte rendu de conseil stratégique d’AIF est falsifié lui aussi car la présence d’un juge du tribunal de commerce d’Evry y est (mal) caviardée…on peut comprendre les hésitations d’AIF a montrer que le juge Pierre Violante qui a rendu des décisions de justice favorables à Marc Lepage siège aux organes de décision d’AIF. Pierre Violante est même prestataire d’AIF. Son associé Eric Valat, également juge au TC d’Evry est lui directeur Général d’AIF.

J’ai également mis la main sur des fausses factures pour des montants élevés notamment quand ils ont récupéré les parts d’une de mes sociétés (15000eur). J’ai donc diligenté des contrôles fiscaux sur ma société et AIF; AIF a vu près de 150000eur de crédits d’impôts bloqués suite à cela; ma société quant à elle n’a bien entendu subi au final aucun redressement. Ajoutez à cela les week-end SPA avec madame Lepage au Grand Monarque à Chartres ou les billets d’avion pour le Brésil pour voir sa fille et son petit fils, le tout aux frais de la société…Il est très difficile de mettre fin à ces agissements, car en tant qu’actionnaire et victime je dois demander des comptes devant le tribunal commercial d’Evry où 4 juges dont sa présidente sont actionnaires ou/et prestataires/salariés d’AIF (ce que je n’ai hélas découvert que trop tard…)

📢 Cliquez ici pour voir comment la société de Marc Lepage a été condamnée à 150.000eur de redressement fiscal grâce à mon intervention.

🚓Comment les Lepage ont roulé pendant des mois dans un véhicule à 139000eur qui m’a été volé

Afin que la jeune société AIF puisse lever des fonds pour mener à bien le projet bornes de recharge et terminer le projet détecteur que j’avais commandé et dans lequel 500000eur avaient déjà soit disant été investis (ils ont été en réalité détournés pour payer en partie les dettes d’IDFR et les émoluments de MM Lepage et Leguide !), j’ai accepté de « prêter » mon fonds de commerce.

📢Cliquez ici pour découvrir pour voir comment je suis tombé dans le piège tendu par Marc Lepage

Contrairement aux sociétés de Marc Lepage, les miennes ont une véritable activité et génèrent entre 1.6 et 2.2millions d’euros par an depuis plus de 10 ans. J’ai encore d’ailleurs de nombreux clients et amis dans le village de Saclas. Avec mon fonds de commerce « en location gérance », les investisseurs et banques ont été rassurés et Marc Lepage a pu lever 1.5million d’euros. Je n’ai reçu aucune compensation pour cela et ai été récompensé par un licenciement après avoir exigé des comptes quand j’ai découvert que Marc Lepage n’avait aucune intention de mener à bien le projet détecteur et celui de borne. J’ai heureusement pu le mettre dehors à l’été 2019 à leur très grande surprise.

Marc Lepage et David Leguide en avaient profité pour acquérir 2 BMW Série hybride toutes option et surtout une TESLA X pour un montant de 240 000 eur, le tout payé par ma société !

Ils ont refusé de restituer les véhicules et j’ai du porter plainte pour vol. 6 mois plus tard, malgré la plainte, l’absence d’assurance, Marc et Annie Lepage n’avaient aucune honte à se pavaner dans des véhicules de luxe volés…j’ai donc récupéré ces véhicules avec l’aide de la gendarmerie. Dans cette affaire j’ai été roué de coups à terre, j’ai eu le pied cassé. Malgré les hurlements de Mme Lepage sur les lieux qui volant au secours de son mari expliquait « être l’adjointe du maire », rien n’y a fait …les gendarmes m’ont rendu mes véhicules. Mr Lepage va devoir rendre des comptes pour vol, violence en réunion aggravée ayant provoqué un ITT de 30j…

📢Cliquez ici pour voir comment j’ai pu récupérer les véhicules volés par Marc Lepage.

Un projet Bornes au point mort malgré les promesses des Lepage🐌

🤥Les bornes Wattpark étaient censées être disponibles en octobre 2018…Elles ne le sont toujours pas

🤥Une phase de test de 1000 bornes devait débuter dès 2018 dans les hauts de France et en Essonne…Elle n’a jamais eu lieu.

🤥Une usine pouvant produire 1000 unités par jour (chiffre complètement bidon vu que le leader européen Newmotion n’en produit que 72 par jour) était censée voir le jour en Essonne : elle ne verra jamais le jour, en tout cas pas en Essonne. Wattpark avoue ne recevoir que 10 demandes de client par jour et n’avoir installée que 50 bornes en France (il n’y en a en réalité que 10 sur l’application)

🤥25 emplois devaient être crées à Saclas…Là encore, Marc Lepage a engagé ses proches et amis et n’hésite pas à les mettre comme figurants en photo afin de tromper les investisseurs. C’est le cas de son voisin Mr Boivin qui n’a rien à voir avec le projet Wattpark mais qui n’est présent sur les photos d’entreprise.

Photo officielle de l’équipe Wattpark qui a permis de convaincre les investisseurs de la 2eme levée de fonds…Seul les noms en noir sont salariés, et un seul est saclasien. Ce sont tous des proches des Lepage ou des actionnaires.

🤥1000 puis 10000 puis 20000 bornes auraient été vendues comme annoncé dans les articles de presse…avec un pathétique chiffre d’affaire de 20000eur (vente de marchandise) en 2020 nous sommes loin de ce qui est annoncé ! Le business plan prévoyait même que qu’AIF serait leader européen en 2021…on croit rêver ! En juin 2022, AIF avoue même dans un article de Ouest France que la production n’a jamais débuté ce que je dénonce depuis 2019.

Extrait de l’article de Ouest France du 21/6/2022

Pour justifier ce retard rédhibitoire de 4 ans, Marc Lepage a tantôt évoqué mon œuvre de déstabilisation, le COVID, des problèmes de composants, un manque de fonds, une mauvaise hygrométrie 🙂…Dès 2019 pourtant j’avais découvert que Marc Lepage et David Leguide n’avaient aucune intention de mener à bien le projet bornes tout comme le projet détecteurs. Je l’ai signalé aux associés et c’est ce qui a provoqué mon éviction. Il est plus simple pour eux de faire de la cosmétique et d’empocher 6000eur par mois net, soit 354000eur chacun depuis 2017. Ajoutez à cela les frais pris en charge par la société, les véhicules de fonction etc…Grâce à Wattpark ils font également plaisir à leurs complices, familles, élus, juges et actionnaires.

Aujourd’hui je ne suis plus le seul à souligner la vacuité du projet, puisque l’un des principaux partenaires, TOTAL, explique qu’au 1er janvier 2021, la borne n’est toujours pas disponible, que la phase de test n’a pas eu lieu et qu’elle n’est pas aux normes

Aujourd’hui la société AIF est endettée à hauteur de 2.5millions d’euros pour un chiffre d’affaire proche du néant et avec des procédures en justice qui arrivent à échéance.

📢Cliquez ici pour voir les vrais chiffres du projet Wattpark

Ce n’est pas ce qui va perturber les plans de Marc Lepage ! Ainsi en 2021 lui et David Leguide ont créé à la même adresse rue de Grenet à Saclas une nouvelle société appelée Wattpark et y ont transféré tous les actifs d’AIF ne laissant que les dettes dans AIF. Enième mensonge de la famille Lepage par le biais du fiston, directeur Général de Wattpark: cette nouvelle société a vu le jour dans le but de vendre les produits fabriqués par AIF; sauf que les statuts d’AIF et de Wattpark sont les mêmes au mot près (voir ci-dessus), et qu’AIF devait déjà s’acquitter de la vente de ses propres produits. Ce tour de passe passe à permis à Marc Lepage de lever 1.5m d’euros de plus et de prolonger l’aventure !

📢Cliquez ici pour voir l’article complet dédié aux 11 principaux mensonges autour du projet Wattpark

Comment Mme Lepage se sert de sa fonction de 1ère adjointe pour soutenir les affaires de son mari

Le projet Wattpark bénéficie d’une incroyable liste de soutiens locaux: agglomération, département, région mais également la mairie de Saclas. En 2019, malgré mon signalement, la société a bénéficié de 490000eur de subvention de la région; il s’agit d’argent public irrémédiablement parti en fumée !

📢 Cliquez ici pour voir qui soutient le projet Wattpark et les intérets en jeu.

Annie Lepage convoite les 2000€ mensuels que le poste de Maire de Saclas lui permettrait d’empocher et n’hésite pas à se servir de son statut d’ajointe et plus récemment depuis 2021 de 1ere adjointe et donc dauphine attitrée d’un maire à bout de souffle (84 ans) pour favoriser les affaires de son mari et effectuer un intense lobbying localement. Pourtant j’ai rencontré Mr le maire plusieurs fois, lui ai adressé un courrier AR pour le prévenir. Il m’a répondu qu’il se posait des questions depuis des années sur les activités de Mr Lepage (qui avait déjà une société coquille vide en 2009 à Saclas appelée Yellow Submarine) qui semblait ne jamais rien produire; toutefois il se refusait à demander des comptes car il était redevable à Annie Lepage d’avoir ramener sur sa liste aux dernière municipales 3 femmes qui lui manquaient pour respecter les obligations paritaires…

😘La communication communale au service des ambitions d’AIF

Profitant de son statut d’adjointe, elle fait publier dans la gazette du village plusieurs articles sur les “bornes” de son mari. Depuis le maire ne manque pas une occasion de mettre en avant auprès d’élus (président du conseil départemental, préfet, et même secrétaire d’état…) les affaires du mari de Mme Lepage.

Mr Le maire est toujours là sur la photo !

👻Terrain municipal et usine fantôme

En 2019, quelques mois avant les élections de 2020, Marc Lepage se porte acquéreur d’un terrain municipal afin de construire une usine et de créer 25 emplois dans le village; c’est la même litanie qu’il récite à chaque fois devant ses interlocuteurs (Essonne Développement, CAESE, Région, élus…). L’opposition crie au conflit d’intérêt. Qu’importe, la mairie cède le terrain. Bien entendu, comme ce fut le cas quelques mois auparavant avec la mairie voisine de Guillerval, le projet de construction avorte ! Il n’y aura jamais d’usine à Saclas puisque c’est dans le Maine et Loire que l’usine fantome devrait s’implanter dès le 2eme deuxième semestre de 2022.

🔌Des bornes pas aux normes installées à Saclas

En décembre 2021, AIF a installé deux bornes sur l’espace public près de la maison de santé du village. Personne ne semble les utiliser depuis lors et pour cause… Le 26/3/2022, je réalise une vidéo (voir ci-dessous) qui montre que ces bornes n’affichent aucune norme (CE, normes propres aux bornes, résistance à l’humidité/IP…) qui sont pourtant obligatoires. Ceci tend à confirmer ce que Total affirmait dans son courrier de novembre 2021 au sujet de la norme CE à savoir que le projet était au point mort…. Comment le maire de Saclas a t-il pu accepter de laisser installer ces mêmes bornes sur l’espace public alors qu’elles ne comportent aucun des affichages légaux ! Depuis Mr le maire, malgré les pressions a coupé l’alimentation de ces bornes. Cette même vidéo ci-dessous vous montre que seules 10 bornes sont déployées et qu’aucune ne comporte l’affichage réglementaire…

https://www.youtube.com/watch?v=mbE9bQUIGVQ

Pas besoin de permis de construire quand on s’appelle Lepage 🙂

En plus des 354000eur de salaire, Marc Lepage a profité de l’argent public et des levées de fonds d’AIF pour se constituer un capital immobilier. Marc Lepage qui avait déjà mis sa résidence principale en SCI dès janvier 2019 suite à mes accusations afin de la protéger d’une saisie éventuelle a acquis un bien via une nouvelle SCI rue de Grenet à Saclas. Le but était de fabriquer des bornes sauf que seules 3 à 30 bornes sortiront de ce local artisanal qui fait peine à voir. Les statuts de la SCI qui gèrent ces locaux sont assez flous notamment pour ce qui est de l’option d’achat et de la caution de Mr Lepage…Mr Lepage possède 51% de cette SCI et sa société 49%.

Profitant du statut de 1ère adjointe de sa femme, Mr Lepage effectue ces travaux qui ne respectent pas les bonnes pratiques en matière d’affichage légal et d’urbanisme, si bien que plusieurs voisins amènent le maire a émettre un arrêté visant à faire cesser tous les travaux entamés dans les locaux d’AIF à Saclas sur la façade nord le 29/3/2022.

On peut comprendre la propension du maire à vouloir protéger une société saclasienne considérée comme une « pépite » ne serait ce que pour des considérations liées à l’emploi local. Toutefois sur les 5 salaires, seul Mr Lepage est habitant de Saclas, les autres salariés résidant dans d’autres départements…Le chantage à l’emploi opéré par AIF ne tient donc pas…

Comme les travaux continuent sans le moindre permis, les voisins enjoignent le maire à prendre un 2eme arrêté suspendant les travaux . Le maire prend cet arrêté mettant en demeure Mr Lepage d’interrompre immédiatement les dits travaux cette fois sur tout le bâtiment (et non plus la seule face nord) le matin du 5/4/2022. Hélas cet arrêté est suspendu le lendemain même par le maire.

Avouez qu’un maire qui prend 2 arrêtés contre le mari de sa 1ère adjointe et future maire (et donc contre sa 1ère adjointe vu qu’ils sont mariés) avant de se raviser, ça fait un peu désordre !

En quoi consistent ces travaux rue de Grenet ? Marc et Annie Lepage affirment qu’ils s’agit de refaire simplement la toiture à l’identique ce qui ne nécessiterait qu’une simple autorisation de travaux. Pourtant, en zone « Bâtiment de France », un permis est requis d’autant que les arrêtés du maire nous apprennent que les Lepage ont pour projet de créer ce qui pourrait s’apparenter à un espace d’habitation à l’étage : création d’ouvertures (Velux non existants), montage d’un escalier extérieur et d’une terrasse. Il me semble qu’un permis de construire est requis pour ce genre de travaux surtout compte tenu de la zone Ua, zone urbaine de centre ancien avec église inscrite aux monuments historiques par arrêté du 28/4/1947.

J’espère que les riverains obtiendront gain de cause sans entamer de recours afin que le droit prévale sur les passe-droit. Il créent même un collectif de riverains. En mai 2022, des voisins excédés par les passe-droits accordés aux Lepage et à Wattpark, contactent le Républicain qui publie un article dénonçant ces conflits d’interet… L’opposition se saisie de ce soucis et publie une tribune dans la gazette du village. Ils reçoivent alors un courrier de menace sans queue ni tête de Marc Lepage afin de les intimider; une pratique habituelle de Marc Lepage.

A gauche l’article paru dans le Parisien, à droite la tribune de l’opposition.

Passe-droits et sentiment d’impunité à toute épreuve 🛡️

Liquider 14 sociétés, détourner des millions d’euros, mentir honteusement quant aux différents projets, frauder, voler, rien ne semble arrêter Marc Lepage et il a raison:

РDes ̩lus le soutiennent mordicus dans les collectivit̩s locales,

– Une femme qui use et abuse de son statut de 1ère adjointe à la mairie lui assure une assise locale

– 4 associés/juges à leur botte au tribunal commercial d’Evry et un au tribunal des Prud’hommes lui assurent l’immunité

РDes actionnaires qui profitent tous de ces combines et des fonds lev̩s lui sont d̩vou̩s

– Des proches et amis qui assurent la « couverture »…

Dans ces conditions qui pourrait les arrêter tant le scénario basé sur la technique du retour d’ascenseur semble bien rodé ?

📢 Cliquez ici pour voir le schéma habituel de prédation de Marc Lepage et David Leguide depuis 10 ans.

Ce sentiment d’impunité les a conduit à mentir à de nombreuses reprises aux magistrats qui les ont jugés ce qui leur a permis de s’en sortir. Sauf que cette histoire de permis pourrait bien être le grain de sable qui grippera cette implacable machine à tromper que Marc Lepage et David Leguide ont mis en place depuis 15 ans; à moins que ce soit les divers signalements réalisés avec l’aide de l’association Anticor et les procédures juridiques que j’ai initiées qui commencent à arriver en cours d’appel et donc devant des juges professionnels qui ne peuvent pas êtres actionnaires comme c’est le cas avec les actionnaires de SFINE.

📢 Cliquez ici pour découvrir comment un petit club d’investissement a noyauté la justice consulaire essonnienne

Aujourd’hui les Lepage indiquent qu’ils veulent quitter Saclas; ils ont d’ailleurs discrètement revendu leur résidence principale rue de Mereville et ont trouvé un autre département qui saura les subventionner comme ils le méritent. Le prédateur migre et change de cible: après l’Essonne au tour du Maine et Loire qui construit une usine pour Wattpark et annonce vouloir lever 4 millions d’euros d’argent public dans cet article paru dans Ouest France. Quel belle utilisation de nos impôts !

You may also read!

la cours d'appel de paris condamne Wattpark

1ERE VICTOIRE ! Wattpark condamné en appel à me verser 191.400€

Par arrêté du 9/11/2023 visible ici, la Cour d'appel de Paris a condamné la société AIF WATTPARK à me

Read More...
marc lepage david leguide faux

👀Les faussaires sont chez WATTPARK

⏩ Résumé de l'article Acheter un juge consulaire, c’est facile, c’est pas cher, et ca peut rapporter gros… Acheter

Read More...

Au Tribunal des Prudhommes d’Evry les bananes poussent également très bien !

⏩ Résumé de l'article Comme c'est déjà le cas avec le tribunal de commerce d'Evry, les actionnaires d'AIF sont

Read More...

Mobile Sliding Menu