✊Actionnaires de WISEED / WATTPARK : réagissez !

In 6) Les victimes

Résumé de l’article

En 2 levées de fonds, plus de 935 petits porteurs ont investi 895600 dans le projet de bornes via WISEED, le site de financement participatif qui devient le principal contributeur d’AIF/WATTPARK. Dès 2019 j’ai alerté WISEED en même temps que les autres actionnaires de la nature frauduleuse du projet. WISEED a choisi de fermer les yeux, de m’expulser des organes de décision d’AIF et de s’associer à la gérance pour me spolier de mes parts. Pas rancunier, j’ai envoyé de nouveaux éléments accablants en 2021, ce à quoi le site a répondu par la mise en place d’ une 2eme levée de fonds sur la nouvelle société WATTPARK contribuant à la ruine des premiers porteurs ayant investi en 2018 dans AIF. En 2023, j’ai de nouveau écrit à WISEED pour dénoncer les communiqués mensongers fournis aux actionnaires; la platteforme qui a répondu par un email de menaces refusant de donner suite à mes demandes de RDV. Fin 2023 j’avertis WISEED de la victoire judiciaire qui enterine tout les faits que je dénonce depuis 2019, m’accordant 191400eur… une somme qu’AIF est bien entendu incapable de payer tous ses comptes étant dans le négatif, ce qui conduit à la mise en liquidation de la société. Plusieurs actionnaires prennent contact avec moi pour exiger des comptes car aucune mention n’est faite de cela dans les communiqués aux Wiseeders qui continuent d’être trompeurs. Pire encore, le 7/3/2023 malgré des bilans montrant un chiffre d’affaire proche du néant et 4 millions de dettes cumulées pour AIF et WATTPARK, WISEED propose une 3ème levée de fonds d’1 million d’eur pour AIF/WATTPARK ! Mais comment ce genre de pratiques peut il encore avoir cours et quels recours en tant qu’actionnaires avons nous ? Eléments de réponse dans cet article.

WISEED: comment ça fonctionne ?

Wiseed est une plateforme de financement participatif créée en 2008 et basée à Toulouse . C’est la première société à avoir mis en place en France la mobilisation de foule ou « crowdfunding » pour financer des entreprise. WISEED met donc en relation investisseurs (particuliers, bien souvent de petits porteurs) et entreprises souhaitant lever des fonds.

Wikipedia nous apprend que WiSEED a reçu en 2014 de l’Autorité des Marchés Financiers et de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution le statut de Conseiller en Investissement Participatif (CIP), puis en 2016, celui de Prestataire de Service d’Investissement (PSI), le plus haut niveau d’agrément du marché en France pour l’exercice de services d’investissement. De 2008 à 2021, WiSEED a collecté 264 Millions d’€ auprès de 155 000 investisseurs particuliers, qui ont permis de financer 610 projets, dont 153 start-ups et près de 400 projets immobiliers représentant plus de 10 000 lots.

Ca a l’air sérieux tout cela me dites vous; du moins sur le papier. En 2018 j’accompagne David Leguide Directeur Général d’AIF et mon associé dans AIF à Toulouse en voiture. Sur le chemin, il me raconte comment son méchant frère l’a chassé de sa société Central Test et lui a donné 100.000eur en échange de sa démission et de ses parts ! Submergé par le pathos renforcé par le long trajet en voiture, je me dis à l’époque « pauvre David Leguide, il n’a pas de chance; même sa famille l’accable » . En arrivant à Toulouse nous sommes accueillis par une équipe de « jeunes » très sympas. C’est assez rafraichissant après un si long voyage. Moyenne d’âge aux alentours de 30ans. Nous faisons le tour du propriétaire. Je présente quelques slides à l’équipe de WISEED qui a retenu notre projet. Nous sommes ensuite « audités » par le directeur financier. Je retiens de cet entretien en vidéoconférence qui a duré 20m que ce DAF a posé une question technique à David Leguide qui en 30 secondes avait embobiné ce dernier si bien qu’il lui a répondu « c’est très malin« . Personne ne doute que David Leguide a acquis tout le talent nécessaire pour bien parler aux financiers et aux banques. Pour ce qui est de gérer une société sans la liquider ou de mener à bien un projet, c’est autre chose comme l’indique son passif que je décris ici. Je m’étonne d’ailleurs encore aujourd’hui que WISEED n’ait pas vérifié les antécédents de David Leguide et Marc Lepage et notamment leurs 13 sociétés coulées mais surtout le fait que David Leguide était interdit de gérance au moment de faire signer le contrat entre AIF et WISEED comme je démontre ici.

Cela me semble très insouciant comme attitude de la part d’une plateforme ayant reçu tant d’agréments si prestigieux des organismes de régulation financière de notre pays (CIP, PSI…). Nous rentrons à Paris heureux d’avoir convaincu WISEED de la pertinence de notre projet et de notre sérieux. La levée de fonds démarre et est couronnée de succès à l’été 2018. 568 petits porteurs investissent 596500eur dans AIF et son projet de borne via WISEED. En plus d’être actionnaire et fondateur d’AIF avec 25% des parts, j’investis également via Wiseed avec des amis ce qui me permet encore aujourd’hui avoir accès à toutes les données fournies à WISEED et reporting que j’ai mis en ligne sur ce blog.

J’alerte WISEED 3 fois en 2019…qui en retour m’expulse des organes de gouvernance d’AIF

Début 2019 je comprends que Marc Lepage et David Leguide n’ont aucune volonté de voir aboutir le projet. J’en avertis les actionnaires dont WISEED dès le premier conseil stratégique en avril 2019. J’en suis expulsé puis licencié. Les fondateurs de WISEED sont très malins puisqu’une fois les fonds levés, une nouvelle société regroupant les investisseurs de chaque projet est créée : une WICAP. La WICAP AIF voit le jour le 18 juillet 2019, c’est Christophe Bongars un des petits porteurs de Wiseed qui en prend la tête. Ainsi en cas de problème, cela ne retombe pas sur la maison mère. J’ai averti WISEED et le représentant de la WICAP plusieurs fois par courriers AR (le 25/6/2019 et le 18/7/2019) et emails; je n’ai jamais obtenu la moindre réponse alors que je m’attendais au moins à être audité ne serait-ce que par respect envers les 568 petits porteurs. Pourtant les éléments transmis ne souffraient d’aucune contestation.

Dès le conseil stratégique d’avril 2019 je remettais en cause les dépenses somptuaires d’AIF, le retard du projet (absence de prototype, phase de test..) et la gestion de MM Lepage et Leguide. Rappelons que David Leguide est interdit de gérance à l’époque, fait qu’il a caché à tout le monde. Tout ce que j’ai signalé en 2019 s’est réalisé. J’avais notamment dénoncé le fait que David Leguide et Marc Lepage n’avaient aucune intention de mener à bien ce projet comme il venait de le faire avec le projet « détecteurs ».

Après avoir découvert qu’ils avaient liquidé 13 sociétés, le 25/6/2019 je rédigeais un courrier AR doublé d’un email à tous les actionnaires donc Alexis Noguès juriste de Wiseed et Christophe Bongars président de la WICAP AIF. Je leur présentais la liste des sociétés liquidées sans oublier le fait que le concept Wattpark était copié sur celui du leader sur le marché Newmotion, preuve à l’appui. Je les avertissais de la sommation délivrée par huissier (la joignant au courrier) et que MM Lepage et Leguide, malgré cette dernière, n’avait toujours pas honoré les clauses du contrat de location gérance que je dénonçais. Je demandais aux actionnaires de mettre en place toutes les mesures pour que la gestion d’AIF soit en conformité avec les règles comptables, sociales et fiscales en vigueur dans notre pays. J’exigeais en tant que bailleur que les actionnaires regroupés dans ce Conseil Stratégique contraignent Mr Lepage en sa qualité de président d’AIF à se conformer aux commandements et sommations qui lui ont été adressés afin de préserver l’existence même de la société LBF. Je ne recevrai aucune réponse.

Le 18/7/2019, j’envoie un second courrier AR aux mêmes destinataires. Je leur apprend que j’ai été contraint de résilier le contrat de location gérance le 9/7/2019 car MM Lepage et Leguide n’ont même pas daigné répondre à la sommation d’huissier, tout comme eux d’ailleurs. Je leur décris l’état pitoyable dans lequel j’ai récupéré ma société (comptes dans le négatif, dettes fournisseurs…) afin qu’ils comprennent pourquoi la société AIF dans laquelle ils ont une participation ne pourrait plus bénéficier du chiffre d’affaire de mon fonds de commerce. Là encore, aucune réponse ne sera reçue. Pire encore, WISEED s’associé à la gérance d’AIF pour tenter de me déposséder sans aucune raison de mes parts comme je l’explique ici.

J’alerte WISEED en 2021…qui finance une 2ème levée de fonds !

En 2021, je constate que le directeur des investissements de Wiseed, Bastien Barral a effectué une recherche sur mon profil LinkedIn. Je contacte Wiseed et demande à m’entretenir avec lui en mentionnant simplement que je suis un investisseur d’AIF via Wiseed. Je lui apprends qui je suis à savoir pas un simple Wiseeder mais l’un des 3 fondateurs du projets avec 25% des parts, et lui explique toutes les irrégularités constatées, lui remémore les courriers AR envoyés, lui demande pourquoi le président de la WICAP AIF ne demande aucun compte vu que la commercialisation de la borne souffre de 3 ans de retard…Mr Barral m’explique qu’il vient d’arriver chez WISEED et prend tout juste contact avec ce dossier. Il semble ne pas prendre au sérieux ce que je lui révèle; il me répond que son équipe va étudier les éléments.

En réponse à cette 3eme alerte, WISEED met en place une nouvelle levée de fonds pour le projet bornes cette fois pour la nouvelle société WATTPARK ! Je comprends alors que Mr Barral s’est vraiment moqué de moi et par la même des 568 premiers actionnaires. Dans cette 2ème levée de fonds, 367 petits porteurs investissent 300000eur dans WATTPARK, la 2eme société qui a repris les actifs d’AIF. A chaque fois, WISEED touche une généreuse commission sur les levées de fonds !

Pourquoi cette 2eme levée de fonds pose problème…

WISEED n’a opéré aucune vérification des objectifs du Business Plan remis en 2018

Grâce à mes courriers, Wiseed connait le passif de MM Lepage et Leguide, n’a d’autre choix que de constater le retard de 3 ans du projet et l’absence de résultats. Point important, Wiseed sait depuis 2019 que le projet est pompé sur d’autres et surtout déjà en place chez le leader européen du secteur NewMotion. Il suffit de lire le Business Plan communiqué à Wiseed pour comprendre le décalage entre les promesses et la réalité; n’y a t’il aucun suivi chez WISEED ?. Pour rappel, AIF prévoyait par exemple un Chiffre d’Affaire de 5.7m d’euros en 2019, 10.6m d’euros en 2020 et 20.4m en 2021 avec un “leadership européen à la clé” (CF page 28 du business plan). Le business plan en page 25 confirme un lancement pré-commercial auprès de toutes les Mairies d’IDF, des copropriétés, parkings…Aujourd’hui il n’y a rien de tout cela et les données financières fournies par AIF à Wiseed auraient du alerter la plateforme de financement participatif.

Chiffres fournis par le Business Plan de Wattpark

Tout ceci aurait dû contraindre Wiseed à demander des comptes à AIF mais surtout à ne pas valider cette 2ème levée de fonds…

Voici la situation de Wattpark aujourd’hui

En 2021, aucun chiffre ne permet d’affirmer que Wattpark est devenu leader européen… Voici ce qu’est le projet Wattpark aujourd’hui, ses chiffres, sa valeur etcAujourd’hui, en juillet 2022, Wattpark c’est

4.5m d’eur flambés dont 1m d’eur d’argent public,

4 ans de retard,

2.5m d’eur de dette,

48000eur de chiffre d’affaire,

10 bornes déployées en France (alors que Wattpark a annoncé 13000commandes ici en 2020 et 1000 unités en 2019 ici)

14 avis Google émanant de salariés, prestataires et amis

Pas de phase de test

1 seul ingénieur débutant fils d’un actionnaire

et surtout 0 production comme indiqué dans cet article paru le 21 juin 2022 dans le Courrier de l’Ouest. C’est ce que je dénonçais déjà depuis 2019 e surtout cela confirme que Wattpark n’a produit aucune borne. S&ans production, pas de bornes vendues…les chiffres des rapports trimestriels sont donc faux.

extrait de l’article paru dans le Courrier de l’Ouest

Tout ce ci est confirmé par TOTAL qui s’est retiré du projet dès janvier 2021 constatant l’état d’avancement du projet comme je l’explique ici. Si TOTAL a compris la nature du projet Wattpark alors même que je ne les avais pas averti, pourquoi Wiseed qui avait tous les éléments n’a rien fait de probant pour protéger ses petits porteurs ?

Pour terminer, AIF a embauché comme directeur général Eric Valat qui a communiqués avec les Wiseeders en leur fournissant des informations erronées notamment quant à mes parts et le fait que je veuille ralentir la justice…c’est tout le contraire. Eric Valat a investi dans AIF via son club d’investissement SFINE qui compte 4 juges au tribunal de commerce et 1 au prudhommes. Au moment de la 1ère levée de fonds, Eric Valat est lui même juge à ce tribunal. Ils rendent tous des décisions de justice favorables à AIF alors qu’ils en sont actionnaires ! C’est le cas aux prudhommes qui a reporté sans raison la plaidoirie; à ce tribunal on constate la présence au collège employeur d’un actionnaire d’AIF/SFINE. Ces faits sont de la plus extrême gravité, d’autant que parmi ces actionnaires on trouve Sonia Arrouas présidente du TC d’Evry et présidente du Syndicat National des Juges des Tribunaux de Commerce. Ceci a fait l’objet d’une plainte et d’un signalement au procureur rédigé avec l’aide de l’association ANTICOR. Je décris tous ces faits dans l’article dédié à SFINE et à ses juges actionnaires.

60ke de cashburn, plus de CA depuis juillet 2019 et l’arret du contrat de location gérance, trésorerie négative, dette abyssale…Pourtant personne ne réagit chez Wiseed suite à ce communiqué fourni aux Wiseeders.

Des messages trompeurs viennent influencer les investisseurs Wiseed

Lors de la 2eme levée de fonds, la femme de Marc Lepage, Annie Lepage n’hésite pas à poser des questions sous un pseudo sur la plateforme de levée de fond Wiseed. Son fiston vient lui répondre comme si elle était une simple inconnue. La compagne de David Leguide, Flavie Lorre (également actionnaire et partenaire de Wattpark via sa société) ainsi que leur principal fournisseur Thibault Eggermont (membre du Conseil d’administration de Wattpark) en font de même sans jamais dévoiler qui ils sont vraiment pour Wattpark. Cela pose un certain problème d’éthique vous en conviendrez !. En cliquant sur la rubrique témoignage de cette 2eme levée de fonds, on peut voir qu’un certain Christophe B a laissé un avis dithyrambique. “Fort potentiel de croissance, une équipe excellente et motivée que je salue au passage pour leur travail et leur détermination !”. Il s’agit de Christophe Bongars qui préside la WICAP AIF et qui, non content d’exiger des comptes et de défendre les intérêts des 568 premiers actionnaires, plébiscite le travail accompli par l’équipe d’AIF. De quel travail s’agit il ?

Une rente qui ne couvre pas les remboursements des dettes d’AIF et donc qui ne protège pas les intérêts des primo-investisseurs Wiseed.

En 2022 c’est la nouvelle SAS WattPark qui prend le relai pour la vente des bornes; AIF devant se contenter d’une maigre rente de 5% (puis 2.5%) sur un chiffre d’affaire proche du néant (47000eur en 2020). Si AIF devait réaliser 500.000eur de CA en 2021 (ce que l’on ne pourra vérifier qu’au 31/12/2022, AIF ayant menti à ses actionnaires pour son CA de 2020 l’estimant à 157000eur alors qu’il n’était que 47000eur), la redevance pour AIF serait de 5% de 500000eur, soit …25000eur  Je ne suis pas certain que ce montant suffise à lui seul à s’acquitter du montant des échéances de remboursement des dettes qui selon le bilan 2020 s’élèvent à plus de 2.523.000eur (dont 1.400.000eur d’emprunts). Comment Mr Bongars qui défend les intérêts des 568 premiers investisseurs Wiseed a t’il pu accepter une redevance aussi ridicule ? La réponse est simple, c’est Mr Bongars qui est aussi le représentant de la WICAP Wattpark crée après la 2ème levée de fonds. Il est donc en conflit d’intéret !

Il ne sera possible de vérifier la véracité de ce chiffre d’affaire 2021 qu’au 31/12/2022 car comme pour 2020, les AG se tiennent avec un retard important et ne sont pas convoquées dans les règles. Comme je l’ai expliqué, le chiffre d’affaire de 500.000eur relève plutôt du jeu d’écriture comptable.

Chiffre d’affaire AIF communiqué aux actionnaires de Wiseed mi 2021. Je me demande pourquoi le CA 2021 est le même à chaque trimestre et pourquoi il est en rouge au T2 🙂 Le bilan révèlera que le CA de 2020 était faux puisqu’il est en réalité de 48434eur.

Une filiale créée pour des motifs fallacieux

Rappelons que d’après AIF, WattPark a été créé pour assurer en tant que pure player la vente des bornes conçues par AIF comme la gérance AIF le martèle…Il s’agit bien évidemment d’une supercherie puisque les statuts d’AIF et de Wattpark sont au mot près les mêmes pour ce qui est de l’objet, l’adresse des deux sociétés étant également la même. Mais ce n’est pas tout.

Les statuts des 2 sociétés sont les mêmes mot pour mot.

Les statuts d’AIF prévoyaient en effet dès le début qu’elle commercialise ses produits et génère un Chiffre dAffaire en les vendant, sinon pourquoi investir dans un tel projet ?

C’est d’ailleurs pourquoi un investisseur de la 1ere levée de fonds sur Wiseed se pose des questions au sujet de la 2eme levée de fonds de septembre 2021. Le fiston Lepage trahit dans sa réponse l’une des véritables intentions d’AIF, qui est de recommencer avec une société SANS DETTE car il sait très bien que les nuages se sont amoncelés (dettes, procédures en justice, remboursements bloqués par les impots) annonçant la tempête; c’est d’ailleurs pour cela que tous les maigres actifs d’AIF ont été immédiatement transférés à la hâte dans Wattpark.

Notez que ce petit jeu peut encore durer très longtemps, puisqu’une fois WattPark endettée le fiston Lepage nous explique qu’une filiale WattPark USA va voir le jour à son tour  C’est l’une des combines que son père et David Leguide emploie depuis des années pour un magnifique bilan de 14 sociétés coulées.  Plus prosaïquement, cela permet également de diluer dans la nouvelle structure certains actionnaires comme moi pour éviter d’acquérir leurs parts au véritable prix.

La gérance menti sur la valeur d’AIF, et donc de sa filiale Wattpark

En 2018, la première levée de fonds a dilué les parts des 3 fondateurs d’AIF de 24.55% en échange de 807810€ apportés par les investisseurs. La valeur de la société est donc à ce moment de 3.200.000€. En effet, le pacte d’actionnaire indique que pour obtenir 1/4 des parts (plus précisément 24.55%), les nouveaux entrants on du débourser 807.810 €; la valeur de la société est donc de 4×807.810€=3.200.000 € .

807810eur déboursés par les actionnaires pour acquérir 25% des parts. La société vaut donc 3.200.000d’eur en 2018.

Le 9 juin 2020, Marc Lepage indique que la valeur de la société est passée à 600.000€ et a donc été divisée par 5 ! Ceci acte la gérance catastrophique d’AIF….

Valeur d’AIF en juin 2020 selon la gérance

Pourtant Marc Lepage, quelques mois plus tard, mentait encore aux actionnaires de la nouvelle levée de fonds Wiseed puisqu’il indiquait qu’au pire du covid, AIF n’avait perdu que 1m de valeur et que cette dernière avait même remonté suite à des mesures de sécurisation et de renforcement…sa valeur aurait donc du être de 2.2m et non 600.000eur. Estimer à la baisse la valeur d’AIF à la baisse leur permet de racheter au plus bas mes parts; mais quelques mois plus tard il faut de nouveau revoir à la hausse la valeur d’AIF pour convaincre les futurs investisseurs Wiseed: la valeur d’AIF dépend donc du sens du vent et de l’humeur du jour de la gérance.

Message “rassurant” envoyé par Marc Lepage aux futurs actionnaires d’AIF à la rentrée 2021.

Pourtant, d’après les communiqués officiels de la gérance en septembre 2021, une forte plus value est à attendre sur AIF. AIF possède 75% à 100% des parts de la nouvelle filiale Wattpark dont la valeur est estimée à 4.256.584€. AIF annonce aller en bourse…pourtant AIF avait promis aux actionnaires de Wiseed que la dilution serait limitée à 75% (AIF d’après Bertrand Lepage resterait actionnaire à 75% de Wattpark). Pourtant aujourd’hui la coquille vide AIF ne possède plus que 65% de sa filiale Wattpark et non 75% comme promis…

Des communiqués trompeurs transmis aux Wiseeders depuis 2019

Qu’il s’agisse des dates de livraison, du nombre de bornes produites ou déployées, du chiffre d’affaire, de l’effectif, de l’état d’avancement du projet notamment de la phase de test, des motifs de retrait du projet par total, des raisons ayant amené au redressement fiscal de 150000eur, de nombreux éléments fournis par AIF dans les rapports trimestriels sont faux. L’article sur les 11 plus gros gros mensonges d’AIF vous en dévoile certains. Voici un tableau plus complet qui liste tous les mensonges d’AIF que ce soit dans la presse ou dans les rapports fournis

Les 500.000eur de CA de 2021 semblent n’être qu’un jeu d’écriture entre la société mère et la filiale Wattpark et non de véritables ventes; les fameuses 1000 bornes qui auraient soit disant trouvé preneur dès 2021 mais qui aujourd’hui n’existent toujours pas sur l’application; c’est normal puisque Wattpark n’a même pas débuté sa production comme elle l’annonce en juillet 2022 ! Bertrand Lepage n’a jamais été cofondateur du projet, puisque c’était Marc Lepage, David Leguide et moi même…Il n’est même jamais intervenu avant mon départ en 2019 ! Tout ces mensonges vont être confirmés par les bilans 2022 obtenus en 2024 !
A droite Marc Lepage, David Leguide et moi même au pied de la tour TOTAL après que notre projet a été sélectionné et reçu 350.000eur de prêt avant que TOTAL ne se désengage en 2021 à cause des manquements de la gérance. Jusqu’à début 2019, j’ai joué un rôle actif dans le développement du projet (j’ai preté ma société pour la levée de fonds, j’ai assumé les salaires de MM Lepage et Leguide, j’ai crée tous les supports publicitaires et le site internet en plusieurs langues, ai tourné les vidéos, et effectué les présentations aux actionnaires et lors de congres…

2022: j’alerte WISEED qui me menace en retour !

Le 26/7/2022 j’avertis WISEED des multiples fraudes constatées et des procédures que j’ai initié. Je leur donne le lien vers ce BLOG et toutes les pièces venant illustrer ce que je dénonce depuis 2019 et demande à WISEED d’enfin prendre les mesures adéquates. La réponse reçue est à la hauteur du comportement de WISEED jusque là puisqu’il s’agit de menaces. Je suis mis en demeure de retirer sans délais l’ensemble des informations traitant de la WiSEED, de la WICAP ALL IN FACTORY, de la WICAP WATTPARK, du président des WICAP ainsi que des collaborateurs WiSEED de votre blog ou de tout autre support d’information que vous avez utilisé.

Je refuse bien entendu et montre ma forte désapprobation quant à la teneur de la réponse reçue. Le 3 aout je reçois un mail de réponse de Mr Barral qui fait marche arrière et évoque une incompréhension ! Il tente toutefois de me faire retirer une nouvelle fois mes articles; ce que je refuse dans un email du 5/8/2022. Ces échanges par écrits, je les ai mis à disposition de la justice et des Wiseeders qui m’en feront la demande. Mr Barral me proposera plusieurs RDV en septembre 2022 qui seront annulés. Leur avocat m’indiquera même le 15/9/2022 que Wiseed ne souhaite pas me parler…

2023: les 2 sociétés WATTPARK et AIF sont exsangues malgré ce qui est annoncé aux WISEEDERS dans les rapports

Une décision de justice scelle le sort d’AIF/WATTPARK

Le 9/11/2023 la Cour d’Appel de Paris m’accorde 191.400eur qui sont executoires comme je l’explique ici. Ceci est une grande victoire car elle confirme tout ce que je dénonçais depuis le 2019 notamment à Wiseed. J’en avertis immédiatement Wiseed, Mr Bongars et leur conseil par mail le 10/11/2023. Je n’obtiens aucune réponse.

AIF refuse de payer cette somme pourtant exigible. Je fais donc saisir les comptes d’AIF; hélas ces saisines se révèlent infructueuses, tous les comptes d’AIF étant dans le négatif ! Je n’ai d’autre choix que de demander la mise en liquidation d’AIF mais également de sa filiale Wattpark car cette dernière n’a été crée que pour justement détourner les fonds d’AIF tout en isolant les dettes comme je l’explique plus haut dans cet article.

Des reportings aux Wiseeders toujours plus mensongers

Dans ses reportings des 3ème et 4ème trimestres 2023, AIF cache cette décision de justice aux Wiseeders ainsi que l’état de ses comptes et de sa dette ! La gérance d’AIF WATTPARK se contente de me qualifier d’associé toxique, de demander mon expulsion de Wiseed. Mais ce n’est pas le plus grave…

En novembre 2023 a enfin commencé l’industrialisation de Wattpark avec 4 ans de retard. Cette annonce confirme également que depuis 2019 AIF mentait aux actionnaires quand elle annonçait avoir vendu 5000, 10000 ou même 20000 bornes ! Marc Lepage annonçait donc fièrement en décembre 2023 à ses actionnaires qu’il avait désormais une capacité de production sans limite, qu’il avait enregistré 2.4millions d’€ de commandes depuis septembre 2023, avec 8 millions d’ € de plus en négociation pour 2024. Le 7/2/2024 dans le journal de l’Auto, son fils Bertrand Lepage renouvelait l’objectif farfelu de son père de vouloir écouler 100.000 bornes par an via l’usine MMT de Blanquefort; cet objectif qui je le rappelle ne repose sur rien comme je le détaille ici depuis 2022 est repris dans le Reporting T4 aux actionnaires ! Plus c’est gros plus ca passe, la gérance indique même que la société est valorisée à 13 millions d’eur (quelle blague !) Pourtant, vous allez voir qu’il n’en est rien.

Il est très difficile d’obtenir les bilans d’AIF et de WATTPARK. Ils sont pour AIF publiés avec 1 an de retard, amputés des rapports spéciaux. En tant qu’actionnaire fondateur d’AIF avec 25% des parts, je n’ai même pas été convoqué à l’AG de 2022 ! Voici le bilan 2022 d’AIF. Je ne peux hélas rien n’y faire à cause des soutiens dont bénéficie AIF WATTPARK au tribunal de commerce d’Evry et qui ont motivé une plainte au Parquet National Financier à l’état 2022. J’ai bien tenté d’envoyer des courriers AR au commissaire aux comptes d’AIF: c’est hélas le comptable historique qui a accompagné David Leguide dans tous ses coups foireux comme je détaille ici; il a donc refusé de répondre à mes questions invoquant le secret des affaires (argument qui ne tiendra pas devant un juge ou son organe de contrôle). Pour Wattpark c’est encore pire puisque seul le bilan de 2021 a été publié…Plusieurs Wiseeders sont tombés sur ce blog et m’ont contacté, intrigués par ce qu’il y découvraient. L’actionnaire toxique qu’on leur avait décrit devenait rapidement celui qui avait amené la lumière sur cette magouille. L’un d’entre eux a exigé les comptes et a obtenu ce bilan 2022 de Wattpark. AIF en 2022 n’a pas de chiffre d’affaire, il en va de même pour WATTPARK; les 2 sociétés n’ont jamais eu un résultat positif depuis leurs créations, elles sont endettés fin 2022 à près de 4 millions d’eur. Plusieurs postes comme celui des salaires posent question surtout quand on sait qui travaille pour la société comme je l’ai expliqué ici: des juges, des membres de la famille et des copains ! Voici un tableau de synthèse de l’état des 2 sociétés en 2022…et la situation en peut avoir qu’empiré en 2023.

Mais ce n’est pas tout…malgré les millions d’eur de commandes annoncées pour fin 2023 dans le reporting financier, seules 200 bornes ont trouvé preneur depuis l’industrialisation en novembre ! C’est la CGT de l’usine MMT qui nous l’apprend ici. Depuis février 2024 la chaine de production est même arrêtée les bornes ne trouvant pas preneur…ces autres communiqués CGT attestent des promesses non tenues par Wattpark: « la CGT ne peut que constater une chute de volume annuel de production par rapport àla réalité produite » Elle indique que l’objectif des 27000 bornes Wattpark sera ramené à 15000…on est donc loin des 100.000 promises par la gérance d’AIF. C’est même encore plus noir puisqu’au moment ou je mets à jour cet article, la production est arrêtée les bornes ne trouvant pas preneur.

Malgré tous ces éléments à charge, WISEED propose le 7 mars 2023 une nouvelle levée de fonds pour Wattpark sous forme d’OCA en se basant sur la création de 2 nouvelles bornes moins chères, et ce alors que le 1er modèle sorti avec 4 ans de retard ne trouve pas preneur ! On croit rêver…

Se regrouper pour faire valoir nos droits de petits porteurs

Je pense que les 568 premiers actionnaires dont je fais partie ne récupéreront jamais leur mise étant donné la demande de liquidation qui a été faite. WISEED aurait dû à minima demander des comptes à l’équipe d’AIF dès 2019 compte tenu des documents que je leur ai fait parvenir et du retard de 3 ans du projet mais également des objectifs du business plan qui n’ont jamais été respectés. J’explique le décalage entre les promesses et la réalité dans cet article intitulé les véritables chiffres du projet. Au lieu de cela WISEED a lancé une 2eme levée de fonds. Le fait que Mr Bongars accepte un montant de redevance aussi ridicule (redevance encore revue à la baisse en 2023) et soit le représentant des actionnaires des 2 WICAP pose également un sérieux problème. Pire encore, WISEED empêche toute communication aux actionnaires sur l’état réel des sociétés et couvre leurs mensonges; elle propose même le 7/3/2024 une 3ème levée de fonds alors qu’AIF est en liquidation et que les bilans sont désastreux, chose qu’ignorent les WISEEDERS ayant investi dans les 2 projets.

Fin 2021, mr Bongars, qui représente les petits porteurs Wiseed, félicite Wattpark pour son travail et sa détermination ! Mais à quel travail fait-il allusion ?

Personne chez WISEED ne trouve quelque chose à redire aux mensonges qu’AIF inscrit dans le marbre des comptes rendus envoyés aux « Wiseeders ». Tout le monde se félicite même dans l’optimisme béat de l’état d’avancement du projet et félicite AIF pour son travail comme Mr Bongars l’a fait.

La société WISEED dans la présentation de ses valeurs met pourtant en avant sa rigueur et le fait qu’ elle protège ses investisseurs : WiSEED est la seule plateforme française à détenir l’agrément PSI (Prestataire de Service d’Investissement). Il s’agit du plus haut niveau d’agrément pour une entreprise d’investissement. Un agrément que nous mettons en œuvre avec toutes les diligences nécessaires pour protéger l’investisseur et assurer un contrôle interne rigoureux.

Un peu plus loin elle souligne son état d’esprit no bullshit (pas de bobards) et affirme que « Lorsque nous analysons une opération, validons un dossier, justifions un décalage, traitons une demande, nous ne vous disons pas que nous sommes parfaits : simplement que nous comptons sur vous pour nous rappeler que nous devons bien nous comporter, que nous avons l’obligation de mériter sans équivoque votre confiance. » Là encore le décalage avec la réalité est frappant puisque j’ai averti WISEED à de nombreuses reprises. Je n’ai jamais obtenu la moindre réponse hormis des menaces.

WISEED doit proposer bien davantage en terme de contrôle. Il s’agit d’une levée de fonds encadrée par des règles financières strictes et non pas d’une cagnotte LEETCHI ! Ce n’est pas l’avertissement « facteur de risque » envoyé dans toutes les communications commerciales chaque jour par WISEED qui les dédouane de mener à bien ces contrôles. Ils devraient s’appliquer à eux même les règles de vigilance qu’ils demandent à leur souscripteurs en bas de leurs emails publicitaires:. WISEED recommande aux épargnants d’appliquer des règles de vigilance : l’investissement dans des projets comporte des risques de perte totale ou partielle du montant investi, risque d’illiquidité et risque opérationnel du projet pouvant entraîner une rentabilité moindre que prévue. N’investissez pas dans ce que vous ne comprenez pas parfaitement.

Compte tenu des agréments de WISEED, des faits que j’ai évoqués, je pense que le comportement de WISEED et de Mr Bongars n’ont pas été en adéquation avec ce qu’un investisseur est en droit d’attendre d’une plateforme comme WISEED, voilà pourquoi je propose aux actionnaires qui se sentent lésés de me contacter afin d’étudier les modalités d’une action en justice collective contre WISEED et la gérance d’AIF/WATTPARK, procédure que je compte initier très rapidement en complément des actions en justice déjà en cours.

🎓 Apprendre des erreurs…

Les contrôles opérés par WISEED ont été défaillants. Il appartient à cette société d’en tirer les conséquences et de rendre des comptes aux petits porteurs. Je propose aux petits porteurs ayant investi dans les 2 projets AIF et WATTPARK via WISEED de me contacter afin de rejoindre l’action collective que j’ai initié contre WISEED en 2024.

You may also read!

POURQUOI AIF-WATTPARK SERA LIQUIDE LE 27/3/2024

Le 9/11/2023 la Cour d'Appel de Paris condamnait AIF société mère de WATTPARK à me verser 191400€ comme je

Read More...
la cours d'appel de paris condamne Wattpark

1ERE VICTOIRE ! Wattpark condamné en appel à me verser 191.400€

Par arrêté du 9/11/2023 visible ici, la Cour d'appel de Paris a condamné la société AIF WATTPARK à me

Read More...
marc lepage david leguide faux

👀Les faussaires sont chez WATTPARK

⏩ Résumé de l'article Acheter un juge consulaire, c’est facile, c’est pas cher, et ca peut rapporter gros… Acheter

Read More...

Leave a reply:

Mobile Sliding Menu